RONNY

cascarino

Aujourd’hui nous rencontrons Ronan Daudé alias « Ronny Pointard », attaquant de la baroude des années 90-2000
Rencontre avec un monument des baroudeurs : 147 matchs
11eme joueur le plus capé,
9eme buteur avec 51 buts
11 saisons avec les baroudeurs
A démarré en 1994-1995 (1 match)
Meilleur buteur en 1995-1996 avec 7 buts (ex-aequo avec Camby)
Dernier match saison 2004-2005

Ronny, vous avez porté 147 fois le maillot des Baroudeurs. Vous êtes rentrés dans la cour des grands en intégrant ce cercle très fermé des centenaires et êtes toujours dans le top 20 des joueurs les plus capés. Qu’est ce que cela vous fait ?
Une fierté d’avoir joué pour cette grande équipe mais également une agréable surprise dans la mesure où depuis 10 ans que je n’y joue plus, je pensais me retrouver bien plus bas dans ce classement. Comme dans toutes les grandes équipes, je constate  qu’il y a de plus en plus de turn over et de moins en moins de fidélité au club…

Quel joueur vous a fait rentrer dans l’équipe ?

C’est mister « Vince » raoul d’Averny, alias Raoul

D’où vous vient ce surnom ?

Mon surnom est précisément « Ronny mac Pointard »: le « mac « vient de ma ressemblance physique et style de jeu supposé avant un ancien attaquant irlandais de l’OM, prénomé Tony Cascarino, qui marquait de nombreux buts de la tête…. Pointard car j’ai toujours cherché l’efficacité avant le style. « Rien de tel qu’un bon pointard pour tromper la vigilence des gardiens », telle est ma devise !

Quel souvenir garder vous du maillot à manches longues version 94-95 ?

Un souvenir agréable car il était très doux à porter, je m’y sentais très à l’aise , le maillot suivant ( fourni par Amine , biboune ou denis ?) fut beaucoup moins agréable à porter.

Joueur athletique et efficace, vous avez principalement jouer en pointe et durant ces 11saisons vous avez cotoyé bon nombre de joueurs Avec lesquels avez -vous préféré évoluer ou combiner?

La liste serait longue et je ne voudrais pas en oublier car ce qui compte pour moi, c’est avant tout le collectif. Ceci étant, je ferai ressortir 3 joueurs avec lesquels la complicité était plus évidente :Amine, Raoul, et Marco, qui jouait milieu à cette époque.

Quels joueurs vous auront marqué dans votre carrière ?

Le 1er qui me vient à l’esprit est sans conteste Pierre Philippe, un cousin de « pippo inzaghi », toujours à l’affut dans la surface, des buts incroyables dans toutes les positions et avec toutes les parties du corps…car il en a marqué des buts et je ne sais pas comment il faisait,mais lui il était efficace ( je ne serai pas surpris qu’il ait le meilleur ratio buts marqués sur matchs joués) ! sinon, il y a avait les cousins: Camby et Teub /Béru pour leurs puissances de frappe;  Evidemment toi Coyote pour ta régularité et clairvoyance de jeu, Raoul « la mobilette » avec ses déboulés sur l’aile droite; Biboune un arrière droit digne successeur de JC Sassus; Amine, le Vikash Dhorasso des baroudes, créateur mais aussi accrocheur et « gueuleur », Arnaud, un défenseur central de metier et de poids: un manque de vitesse certain largement compensé par une science du placement et du coup d’épaule… Je n’oublie pas non plus Sana, pour son travail de l’ombre, Denis pour son enthousiasme sur le terrain et Nounours, qui me faisait beaucoup rire…

Comment définiriez vous votre style footballistique ?

A mon sens, pas vraiment de style mais je laisse le soin aux autres de me qualifier. Une caractéristique cependant : accrocheur
Avez-vous un idole ?

Non je ne suis pas pour le culte de la personnalité. Bon si vous voulez un nom j’aimais bien Van den Bogaard quand j’étais gamin
Quel était votre point fort ?

La tête
Quel était votre défaut majeur ?

Croire et me convaincre que j’étais attaquant alors que j’aurais certainement du jouer à un autre poste…

Quel était votre secret pour jouer à ce niveau et être aussi performant ?

J’avoue que s’il y avait eu un peu plus de contrôle anti dopoage, je ne serais pas toujours passé au travers…

Pouvez-vous nous parler de vos preparations d’avant match ?

Cela vous surprendra mais une bonne de dose de sommeil… l’avant veille des matchs, bien sûr. Evidemment, la veille, ç’était teuf et nuits blanches, puis quand les enfants sont arrivés, c’est devenu biberons et nuits hachées. Cette préparation tronquée m’ a donc certainement coûté quelques buts.

Que représente l’équipe des Baroudeurs pour vous ?

Une équipe de joyeux drilles , bon vivants, aimant la fête, et encore un peu ados dans leurs têtes
D’après vous, si l’alcool n’existait pas, combien de fois les Baroudeurs auraient-ils été champions ? difficile de répondre à  cette question dans la mesure où je n’ai joué que 10 saisons sur les 20. Durant cette période, je pense que nous aurions pu obtenir 1 ou 2 titres, mais il y avait les pacéens… A vrai dire je n’ai jamais bien supporté l’alcool

Regardons dans le rétro maintenant. Si vous ne deviez garder que quelques moments forts de toute votre carrière chez les Baroudeurs, ce seraient lesquels ?

Pas un en particulier car chaque dimanche était finalement unique et singulier! Ah si, je me souviens d’une finale de coupe perdue, je crois contre le BEC. On y croyait un peu comme Rennes contre Guingamp en 2009… Et puis un tournoi qu’on remporte avec un but de Raoul de la tête sur une passe décisive de Mézigue.

Un but ? Un match ? Une équipe redoutée ? Une beuverie ?

Sans conteste mon quadruplé à la Prévalaye contre Marguerite, un match plein à tous les niveaux (je crois que j’étais à l’époque sous l’emprise « d’un régulateur de tension artérielle »): je me rappelle un but , excentrée à 25 -30 m des buts en reprise de volée instantanée dans la lunette du gardien . Malheureusement,je n’ai jamais ensuite reédité ce genre de prestations…
Suivez-vous parfois l’actualité des Baroudeurs ?

Oui, même si je ne connais plus grand monde au sein de l’équipe. Je vois que cette année, le titre est à votre portée d’ailleurs.

Depuis votre retraite des Baroudeurs en 2005, qu’avez vous réalisé comme exploits sportifs ? Vous êtes-vous reconvertis dans une autre discipline ?

J’ai essayé de me reconvertir sur le semi- marathon mais des problèmes de dos (Hernie discale) m’ont fauché comme un lapin en plein vol. J’ai n’ai plus rechaussé les crampons depuis 2005 et je regarde courir mes enfants maintenant.

Pensez-vous rejouer un jour un match avec les Baroudeurs ? ce serait super oui ! y a pas un match le  15 juin, le lendemain des 20 ans ?
Ne plus être un jour dans le top 10 des buteurs de la Baroude pourrait-il vous inciter à quitter Bègles pour resigner avec les Baroudeurs? J’avoue que s’il y a une bonne indemnité de transfert et un bon salaire à la clef,  je n’hésiterai pas un instant

Plus globalement comment allez vous ? Avez-vous des objectifs sportifs pour 2014 ?

Ca va merci, suis en pleine forme en ce début d’année 2014. J’avais un objectif sportif de faire le trail de belle -île en septembre prochain : celui-ci vient de tomber à l’eau pour de sombres histoires de tirage au sort au moment de l’inscription:   du coup je cherche un autre défi.
Une citation ?

BBBB = bevet breizh ha bevet baraoude

Un coup de coeur, un coup de gueule, un coup de boule à donner ?

Bravo Coy pour faire vivre la baroude après 20 ans ! Coup de gueule contre le stade rennais et ses dirigeants mais aussi ses supporteurs : qu’ils se sortent enfin les doigts du C.. pour nous faire gagner quelque chose, au moins une coupe merdre alors !

Pensez-vous venir à la fête des 20 ans de la Baroude et rechaussez les crampons à cette occasion ?

Oui , je vais tout faire pour que nous puissions nous joindre à vous et bien évidemment rechausser les crampons à cette occasion

Une pensée sur “RONNY

  • 17 avril 2014 à 13 h 58 min
    Permalink

    Bravo
    magnifique mémoire
    Un rien t’habille
    dans les détailles tu es aussi pointard que tes pompes !
    Bravo

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>