12 favoris passés au crible

favoris

LES FAVORIS

Nous classons dans cette catégorie ceux qui ont déjà connu des podiums que ce soit à l’Euro ou en Coupe du Monde. Ils sont donc 12 cette année, Camby, PP, Gerard Nolls et Julien ayant boycotté la compétition russe de Poutine

Coy  un des favoris de la compète, recordman de victoires avec Camby (2 sacres). Il a gagné l’Euro 2000 et la Coupe du Monde 2014, une 2eme place en 2012, une 3ème en 2010.  Mais très loin en 2016. Sur le déclin ?

Il pourrait gagner sans prendre trop de risque. Un dernier carré logique. L’Espagne qui bat le Brésil en finale. Lukaku, révélation du tournoi et meilleur buteur. 10 pts qui pourraient faire la différence par rapport à ses concurrents. En revanche, 16 pronos à 4 buts ou plus, c’est une prise de risque. 

Stefan : autre favori du tournoi, ce sera sa 3eme participation. Sa victoire étincelante à l’Euro 2016 a surpis la planète football. Saura-t-il résister à cette pression imposée par ce statut de favori ?

Il pense pouvoir gagner avec son mental zlatanesque. Le Sénegal en quart peut lui permettre de se démarquer sur cette petite prise de risque.  Les 4 favoris au RDV,   l’Allemagne et la France qui se disputent la petite finale. Il mise sur une victoire de l’Espagne contre le Brésil et sur un Diego Costa meilleur buteur. Il fera la différence la-dessus

Florent : un vrai spécialiste des Coupes du Monde avec une 2eme place en 2010 et 2014. Alors 2018 l’année du sacre ?

Il mise sur un mondial sans surprise, une grille et un dernier carré très logiques. Il voit un Neymar meilleur buteur et éblouissant avec un Brésil qui ira en finale contre l’Allemagne. Ils ne sont que 6 à avoir cette finale, ça fera la diff d’autant plus qu’il a misé l’Allemagne vainqueur… Il est assez confiant, c’est peut-être son année.

Les Blacks Panthères, le trio bettonais devient quator. Anne, Laurence, Anne et Cécile seront suivies de près car les BP ont terminé meilleure féminine ex-aequo au dernier Euro et Cécile a gagné la coupe du monde lors de la victoire Brésilienne en 2002 et a terminé 2eme à l’Euro 2004.

Prudence est mère de sûreté. La stratégie de la non prise de risques. Les 4 favoris seront dans le dernier carré, le Brésil battra l’Allemagne et la France se consolera avec un Griezmann meilleur buteur. Le quator affiche des ambitions de podium.

Sana : 10ème participation, il a su trouver de nouvelles stratégies pour enfin monter sur le podium à l’Euro 2016 avec une belle 2ème place. Pourra-t-il confirmer sa montée en puissance ?

Le Pérou en quart, on pouvait s’en douter de sa part.. Il vire l’Argentine dès les poules, c’est quand même osé… Son dernier carré reste prudent. Comme 10 autres parieurs il mise sur un France-Allemagne en finale, mais c’est le seul à voir les allemands gagner. C’est là qu’il veut et peut gagner le titre avec aussi son choix osé de Lewandoswki meilleur buteur. Un prétendant qui a pris quelques risques… mesurés.

Guigui, plusieurs participations et un sacre à la coupe du Monde 2010, il revient avec de grandes ambitions après une impasse sur l’Euro. Un candidat sérieux.

Ses choix prudents le mettent en concurrence avec un grand nombre de parieurs. Un dernier carré classique. Mais la victoire de la France aux penos contre l’Allemagne ou son M’Bappé meilleur buteur pourraient lui permettre de nouveau de s’illustrer. 14 scores à plus de 3 buts pour creuser l’écart rapidement. Candidat sérieux, méfiance !

Pierrot, 2eme en 2008, 3ème en 2014, cet habitué des podiums est attendu. Répondra-t-il présent ?

Il tente toujours un coup africain à chaque coupe du monde. Cette année c’est le Sénégal en quart de finale; à part cela, peu de prises de risques. France, Brésil, Espagne Allemagne dans le dernier carré. L’Espagne vainqueur contre le Brésil, avec Gabriel Jesus meilleur buteur, c’est bien joué car ils sont peu à l’avoir misé. Il veut faire la différence sur les scores des poules où ses nombreux 2-0 et 2-1 devraient payer

Fanch, 2ème en 2000, 3ème en 2006 mais rien depuis… Peut-il se relancer pour regoûter aux émotions fortes et viser un nouveau podium ? C’est un candidat au titre qui sera scruté de près.

Sa stratégie du 1-0 (quinze fois pronostiqués en poule) pourrait être payante. Sa grille très classique le met aussi en concurrence avec un grand nombre de prétendants, mais c’est sur sa finale qu’il se démarquera et gagnera la compétition. Le sacre de l’Argentine a été peu misé, et contre le Brésil encore moins. Et Freddy ne l’inquiète pas. Messi meilleur buteur, c’est tellement logique que personne ne l’a osé sauf lui (et Thibault). Son coup de poker argentin pourrait être gagnant.

Biboune, une 3eme place en 2002, une victoire en 2004 et puis le désert, comme Fanch. Quelle sera sa stratégie pour surprendre de nouveau ?

16 pronos à 4 buts ou plus. L’Islande et le Pérou en huitièmes. Il a misé sur la Manschafft qui ira au bout en battant le Brésil. Ils ne sont que 6 à miser cette finale. Son principal adversaire ? Florent… mais son choix de Muller en meilleur buteur peut l’emmener au bout. Un choix 100% allemand interessant.

Raf, une 2eme place en 2006, et puis un grand vide qui l’a même amené à se spécialiser dans le cyclisme. Peut-on imaginer le voir de nouveau dans les 3 premières places ? Comment se démarquera-t-il des autres prétendants ?

Une grille sans surprise, les gros au RDV , un dernier carré classique. La France qui gagne contre l’Allemagne devrait écarter beaucoup de candidats… Griezmann meilleur buteur. 11 scores à 4 buts ou plus et sa stratégie du 3-0 (misé 11 fois !) lui permettront d’engranger des points des les poules. et d’ainsi prétendre à la victoire finale. Il est à l’affût, vous êtes prévenus…

Séverine, 3ème en 2012, elle est passée à côté de son Euro 2016. Reviendra-t-elle plus forte en 2018? Avec quelle stratégie ?

C’est une spécialiste de la prise de risque. Des choix couillus. ça passe ou ça casse avec elle. Et sa grille étonnante le prouve encore cetta année. Tout comme Dock, elle tente une finale France-Belgique en misant sur une victoire des Diables Rouges. L’Allemagne et le Brésil absents de demi-finales, c’est osé. Mais Neymar aura suffisamment marqué jusqu’au quarts pour finir meilleur buteur. Si elle gagne, Séverine marquera les esprits.

Oliv’, de nombreuses participations mais un seul podium avec cette jolie 3ème place à l’Euro 2016. Il prévoit de récidiver en 2018, mais jouera-t-il la carte de la sécurité ou de la prise de risque ?

C’est une grille étonnante. Pas de chauvinisme…au contraire : il sort la France dès les huitièmes. Il se démarque ainsi de tous les concurrents. Son Portugal en demi peut lui ramener pas mal de points. 13 scores de plus de 3 buts, ça peut rapporter. Des pronos assez osés compensés par un Neymar meilleur buteur. Il sera à surveiller de près

Prochainement : les outsiders passés au crible; les néophytes passés au crible

Une pensée sur “12 favoris passés au crible

  • 11 juin 2018 à 8 h 18 min
    Permalink

    C’est toujours des mêmes qu’on parle, y en a marre !!!!!
    Et les autres, on n’en parle pas, alors qu’ils peuvent tous vous surprendre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>