GWENDAL

DSC_0229

Aujourd’hui nous rencontrons Gwendal, actuel milieu défensivo-offensif de la Baroude
Rencontre avec un vrai pit-bull qui ne lache jamais ses proies
45eme joueur le plus capé, avec 35 matchs
28eme meilleur buteur (et ouaih quand meme !) avec 10 buts
4eme saison
A démarré en 2010-2011
1er but contre Goven en 2011-2012
Vainqueur de la Coupe en 2012

Gwendal , vous avez déjà porté 35 fois le maillot des Baroudeurs. Qu’est ce que cela vous fait ?
A chaque sélection, c’est comme la première fois. Un immense honneur de faire partie de la dynastie de la Baroud’. Je viens donc d’avoir plus de sélections que mon âge. L’objectif est d’arriver à 98, car j’ai décidé de mourir à cet âge-là, en hommage à l’équipe de France de cette année-là et à Thierry Roland (« après avoir vu ça… »)
 
Joueur très puissant, technique et hargneux, vous avez un registre qui vous permet d’évoluer à différents postes. Quel est vraiment votre poste de prédilection ?
Ouais, bon, hargneux, pit-bul, ce sont des qualificatifs des journalistes qui ont voulu me stigmatiser…. Allez, doit y avoir quand même une part de vrai. C’est mon coté lutteur, et mon côté Celte, même si j’ai encore plus de dents que toute la sélection écossaise réunie. En fait, le poste que je préfère, c’est celui de « milieu relayeur », ou de « box to box » comme ils disent de l’autre côté de la Manche. J’admire ces joueurs qui savent tout faire, du coup, je loupe jamais LE match que fait Abou Diaby par saison…

Vous avez connu bon nombre de joueurs durant ces 4 saisons. Quels sont les joueurs avec lesquels vous avez préféré évoluer ? Quels joueurs vous auront marqué dans votre début de carrière ?
Tout le monde marque à la Baroude ; si c’est pas footballistiquement, c’est au moins humainement. Mais footballistiquement alors, y en a un qui sort du lot quand même : Benjamin, notre Zizou à nous, qui s’est même permis une calvitie pour lui ressembler encore plus. Entre nous, sur le terrain, c’est le kiff grave. Je trouve qu’on est ‘achement complémentaire, et c’est un sacré plaisir !

Comment définiriez vous votre style footballistique ? Avez-vous un idole ? Quel est votre point fort ?
Quand j’étais petit, j’étais fan de deux joueurs : Boli et Waddle. Pour moi, le footballeur idéal, à l’époque, c’était un mix des deux : la hargne de l’un, la technique de l’autre. Attention : je parle bien de football. Parce que musicalement, ils ont sans doute fait une des plus grosses daubes de l’histoire de la musique. Et je parle même pas du clip, que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, mais qu’il faut aller mater sur Youtube. Un désastre.Et aujourd’hui, y a trois mecs incroyables dans le foot mondial : Xavi, Iniesta et Pirlo. Le dernier nommé, c’est comme du bon pinard, il se bonifie avec l’âge, c’est impressionnant. Devenir le Pirlo de la Baroude après avoir commencé comme le Gatuso, voilà ma réelle ambition dans la vie.

Quel est votre défaut majeur ?
Essayez de demander ça à Zlatan, pour voir. Bon, pour moi, c’est quand je m’énerve sur le terrain. Une fois le match fini, quand je suis dans ma bagnole, je suis là : « mais qu’est-ce que je suis con, quand même ! ». Voilà : c’est comme un mot d’excuse dissimulé à tous mes coéquipiers qui encaissent mes humeurs de merde…

Quel est votre secret pour jouer à ce niveau et être aussi performant ? 
Cf la question d’avant : si j’ai cette humeur de merde, c’est que je déteste perdre. Et quand c’est pathologique, c’est vraiment pas une qualité, croyez-moi…

Pouvez-vous nous parler de vos preparations d’avant match ?
Combattre la pression par la pression, y a que ça de vrai.

Que représente l’équipe des Baroudeurs pour vous ?
Un melting pot incroyable, des joueurs d’univers différents qui arrivent à jouer ensemble parce qu’ils sont juste très humains et ne se prennent pas la tête. En un mot, la Baroude, c’est l’essence du foot.

D’après vous, si l’alcool n’existait pas, combien de fois les Baroudeurs auraient-ils été champions ?
J’en frissonne, rien que d’y penser… Pas du nombre de titres de la Baroude, mais de ma vie sans l’alcool.

Regardons dans le rétro maintenant. Si vous ne deviez garder que quelques moments forts de toute votre carrière chez les Baroudeurs, ce seraient lesquels ? Un but ? Un match ? Une équipe redoutée ? Une beuverie ?
Les petits apéros improvisés au bord du terrain après les matches, c’est toujours des sacrés moments de convivialité. D’ailleurs, je fais un appel solennel pour que ça devienne une vraie tradition baroudesque, quelque soit le climat. Après, techniquement parlant, la première mi-temps contre le QEC cette année. Un régal, en vrai. Au milieu, Xavi, Iniesta et Pirlo avaient trouvé leurs maîtres.

Quel souvenir, si vous en avez, garder-vous de la victoire en coupe ?
La deuxième mi-temps la plus inintéressante de l’histoire du football, y compris les Nancy-Caen. A part ça, l’explosion de joie à la fin du match : c’était ma première saison à peu près complète à la Baroude, et j’ai vu chez les anciens l’émotion d’être enfin reconnus…Après, mon cerveau se bloque au bout d’une certaine quantité d’alcool ingéré, et la bouteille de ricard avalée dans le club house avait suffi pour éteindre mes neurones.
Vous jouez cette saison dans une équipe qui a bien évolué et s’est bien renforcé en deux années… Que pensez vous de cette équipe version 13-14 ? Est-elle l’équipe la plus forte de tous les temps ?
ça, c’est sûr, y a pas à chier. Une machine à gagner. Le retour de Yo et l’arrivée de Naïm, ce sont les pièces manquantes qu’il nous fallait. Après avoir vu ça, on peut mourir tranquille. 

Le niveau est assez relevé, avec les retours de Yo, de Dock, et les arrivées de Naim, Benjamin. Comment faites-vous garder ce statut de titulaire indiscutable au milieu ?
Ma hargne me ferait tacler mes propres céquipiers pour conserver ma place, et ils le savent. 

Pensez-vous au titre ?
« Non, je pense qu’on prend les matches les uns après les autres, on fera les comptes à la fin de la saison. Mais je dois dire que la dynamique actuelle est de bon augure pour la suite de la compétition »  Citation reprise de « Le parler vrai dans le football », par Didier Deschamps.

Quels objectifs sportifs vous fixez-vous pour cette saison ? Meilleur passeur, record du nombre tacles sur un match ?

Mon objectif est que le nombre de tacles soit enfin reconnu dans les statistiques de Coy, que la FIFA nous envie. Merde, c’est un vrai geste technique le tacle! Et là, j’suis sûr d’être le premier au classement, même avec seulement 35 sélections.

Plus globalement comment allez vous ? Avez-vous des objectifs sportifs pour 2014 ?

Je n’ai pas dit mon dernier mot pour composter mon ticket pour le mondial. Je suis en négociation avec la République Islamique d’Iran pour être naturalisé.

Une citation ? Un coup de coeur, un coup de gueule, un coup de boule à donner ?
Après pas mal d’années en FFF, j’ai enfin trouvé football à mon pied. Et ça, c’est comme trouver sa gonzesse, c’est beau. Un gros coup de coeur pour Coy, capitaine-secrétaire-laveur de maillots-statisticien-journaliste de la Baroude. Notre socle, notre identité, en fait. Il serait d’ailleurs temps qu’on lui donne tous un coup de main!

Pensez-vous venir à la fête des 20 ans de la Baroude que nous ferons le samedi 14 juin ? 
Tu m’étonnes que j’y serai. Ma grand-mère a pas intérêt à décéder ce jour-là, j’te le dis.

 

2 pensées sur “GWENDAL

  • 27 janvier 2014 à 22 h 52 min
    Permalink

    Monsieur,

    Votre profil nous intéresse. Nous souhaiterions vivement vous emmener avec nous à la Coupe du Monde au Brésil.
    En effet, nous ne voudrions pas reproduire l’épisode désastreux de la campagne d’Afrique du Sud. Aussi nous recherchions quelqu’un comme vous afin de marquer les joueurs à la culotte pendant tout le séjour.
    Votre mission : les empêcher d »aller danser la salsa dans la boite de Ronaldinho, d’aller draguer des travestis sur la plage ou de faire des visites dégustation de distillerie de cachaça.
    Veuillez nous contacter rapidement via le site internet de la FFF.

    Répondre
    • 9 février 2014 à 20 h 45 min
      Permalink

      bijour,

      ai envoyé émissaire voir match vous après appel du pied interview.

      très intéressé par profil vous pour participer coupe du monde brésil avec iran.

      moi recherche milieu défensif, mais pas trop aimé votre image de « chien enragé » sur terrain.

      est ce possible vous laisser pousser barbe plus longtemps?

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>