BENOIT l’interview !

BVER (1)

Aujourd’hui nous rencontrons Benoit Vergely, ancien portier des baroudeurs

Rencontre avec un joueur au bel accent du sud-ouest !

33 matchs
48eme joueur le plus capé,
5 saisons dont 1 pleine
1er match le 6 janvier 2008 contre ESFBenoit, vous avez porté 33 fois le maillot des Baroudeurs. Qu’est ce que cela vous fait ? 

J’aurais aimé le porter plus encore mais les circonstances ne me l’ont pas permis…
Est-ce une fierté d’avoir mouillé cette tunique des Baroudeurs ?
Bien entendu. Baroudeur, c’est avant tout un état d’esprit : un conquérant déconneur !
Quel joueur vous a introduit dans l’équipe ?
Xav
Recruté par les baroudeurs en qualité de portier titulaire, votre registre de jeu vous a fait évoluer également en défense et au milieu. Quel était vraiment votre poste de prédilection ?
Libéro
Vous avez connu bon nombre de joueurs durant ces quelques saisons.Quels sont les joueurs qui vous ont marqué ?
Mat (la force tranquille), Camby (le gardien attaquant), Coy (le seul gars qui peut jouer blessé), Noël (la positive attitude), Loïc (le phoenix), Marco (le poumon), Xav (l’efficace) et j’en passe…
Comment définiriez vous votre style footballistique ?
Viril mais correct.
Avez-vous un idole ? 
Abédi Pelé
Quel etait votre point fort ? 
La vitesse
Quel était votre défaut majeur ?
L’audace
Quel était votre secret pour jouer à ce niveau et être aussi régulier dans vos performances?
L’envie de gagner.
Pouvez-vous nous parler de vos preparations d’avant match ?
Bandages et protections articulaires, Chaussette gauche d’abord puis chaussette droite ;-), chaussures sans crampon pour éviter de se péter une cheville, petit échauffement et c’est parti !!
Que représente l’équipe des Baroudeurs pour vous ?
Le plaisir de jouer au foot sans trop se prendre la tête
D’après vous, si l’alcool n’existait pas, combien de fois les Baroudeurs auraient-ils été champions ?
Peut être trop de fois et ils auraient pris la grosse tête. Alors gardons l’alcool…
Regardons dans le rétro maintenant. Si vous ne deviez garder que quelques moments forts de toute votre carrière chez les Baroudeurs, ce seraient lesquels ?
La demi-finale de coupe perdue (à Melesse je crois). Match intense comme on les aime.
Un but ? 
Je sais pas si j’en ai marqué (NDLR : non…)  mais j’en ai pris de beaux ;-) (NDLR : oui…)
Un match ? 
Mon premier match à ESF sur un terrain gras sous la pluie mais avec une belle victoire à la clé.
Une beuverie ?
La journée barbec aux gayeulles
Il n’y avait pas de concurrence au poste de gardien de but. La pression est-elle encore plus importante sans concurrence?
La pression était constante car n’étant pas gardien de métier je devais progresser à chaque match pour corriger mes erreurs passées.
Plus globalement comment allez vous ?
Comme un trentenaire.
Vous êtes-vous reconverti dans d’autres disciplines sportives depuis votre départ des baroudeurs ?
Oui, dans le baseball puis un peu le golf (sport moins dangereux pour mes frêles articulations).
Avez-vous d’autres objectifs sportifs pour 2014 ?
Pas vraiment non.
Pensez-vous rejouer un jour avec les baroudeurs ?
J’espère.
Une citation ?
Aux grandes âmes, les grands challenges !!
Un coup de coeur, un coup de gueule, un coup de boule à donner ?
Hommage à Coy qui donne toujours autant d’énergie pour cette fabuleuse aventure que sont les baroudeurs.
Pensez-vous venir à la fête des 20 ans de la Baroude que nous ferons le samedi 14 juin ?
Je pense que je serai là. En tout cas c’est déjà noté !!
Rechausserez-vous les crampons à l’occasion ?
Carrément !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>