RAF G

 

DSC_0047

Aujourd’hui nous rencontrons Raphael Ginsbourger alias Raf dépanneur milieu défensivo-offensif de la Baroude
Rencontre avec l’homme aux 3 poumons
12 matchs
69eme joueur le plus capé,
29eme buteur avec 9 buts
5 saisons avec les baroudeurs
A démarré en 2009-2010

Raf vous avez porté 12 fois le maillot des Baroudeurs. Etait-ce une fierté de défendre les couleurs de cette équipe ?

Fa l’est encore, preuve en est que malgré mon départ pour monter les Jeunes Anciens, je reviens chaque année jouer un ou deux matchs

Quel joueur vous a fait rentrer dans l’équipe ?

C’est le grand Yohan, qui à l’époque partageait mon logis.

Joueur athlétique, fougueux et endurant, votre registre de jeu vous a fait jouer essentiellement en milieu défensif mais vous pouvez également évoluer en défense, en milieu offensif … Quel est réellement votre poste de prédilection ?

Me basant sur ma technique de jeu, je m’efforce de ne jamais me retrouver dos au jeu car j’ai grand peine à me retourner… Le milieu défensif me va bien, être face au jeu, tenter de l’orienter et courir me plaît. Je compense mon incapacité à dribbler un joueur par une envie d’éliminer le dimanche les excès de la veille.

Durant ces 5 saisons vous avez côtoyé bon nombre de joueurs Avec lesquels avez -vous préféré évoluer ou combiner?

Je préciserai que j’ai une saison complète et 4 de dépannage lors des jours de repos des JA… Jouer aux côtés de Gwendal ou Benjamin offre une certaine sérénité….Dans un style moins physique, moins technique, mais plus grand, j’ai bien aimé également Yoyo au milieu.

Quels joueurs vous auront marqué dans votre carrière de baroudeur ?

J’ai bien quelques faibles… les têtes plongeantes de Coy aux échauffements, les « on demande » de Denis, les collants oranges troués de Noël, la modération de Doc, les hors-jeux de Mathieu (d’où la modération de Doc), les pétards d’Amine et un extraordinaire goal (Biboune mais je ne suis pas sûr) lors d’un tournoi à Betton il me semble. Bref une équipe cosmopolite bien sympathique.

Comment définiriez vous votre style footballistique ?

Comme tu l’as bien fait : athlétique, fougueux, endurant et de bonne humeur, qualité la plus essentielle dans le FAD.

Avez-vous un idole ?

Dans le foot pro, pas spécialement.

Quel est votre point fort ?

L’endurance, la vision de jeu, la capacité à proposer des techniques tordues venues du hockey subaquatique pour faire mieux tourner les remplaçants.

Quel est votre défaut majeur ?

A par ma technique proche du seuil de pauvreté et ma vitesse qui me fait penser que je cours constamment en pente, peut être le fait que j’ouvre ma gueule auprès de mes coéquipiers quand ils ne se donnent pas alors que je suis loin d’être un leader technique dans l’équipe.

Quel est votre secret pour jouer à ce niveau et être aussi performant ?

Mon seul secret pour me lever le dimanche matin : voir les copains.

Pouvez-vous nous parler de vos préparations d’avant match ?

Elles sont souvent rudes le samedi soir, alors le dimanche matin je commence toujours par un réveil articulaire et je tâche de bien m’échauffer.

Que représente l’équipe des Baroudeurs pour vous ?

Les statistiques que même la FIFA nous envie.

D’après vous, si l’alcool n’existait pas, combien de fois les Baroudeurs auraient-ils été champions ?

Difficile de me prononcer la concurrence est rude dans le FAD. Je trouve d’ailleurs qu’il y a un sacré relachement à ce niveau avec la hausse du niveau et de la compétition. Perdrait-on l’esprit loisir ?

Regardons dans le rétro maintenant.  Si vous ne deviez garder que quelques moments forts de toute votre carrière chez les Baroudeurs, ce seraient lesquels ? Un but ? Un match ? Une équipe ? Une beuverie ?

Un peu tout cela à la fois, une nuit blanche de transmusicales sous la pluie au parc expo, un soleil qui se lève à 9h00 rue Saint Mich, Doc qui passe me chercher, une première mi-temps dans les buts à bronzer et un but décisif de la tête en seconde période.J’avais dû endormir mon défenseur en lui soufflant au nez ….

Vous êtes un baroudeur qui présente un ratio but/match digne des plus grands buteurs (75%). Vous êtes bien loin de ces stats dans votre nouvelle équipe des JA… Ne regrettez vous pas votre transfert?

Aucunement, la création des J.A avait pour modèle les Baroudeurs. Il n’y a cas voir la couleur du maillot !

Ne pensez-vous pas que le jeu des baroudeurs vous permet de vous exprimer plus facilement et d’être ainsi décisif ?

A l’époque où je jouais avec les Baroudeurs, les terrains étaient en pente. J’avais simplement la chance de jouer en attaque quand le terrain m ‘était favorable. Le ballon roulait tout seul au fond.

Vous venez, avec les Jeunes Anciens, de gagner contre les baroudeurs un match capital dans la course au titre… N’est-ce pas un coup de poignard que vous donnez à votre club formateur ?

Absolument pas, je me désolidarise totalement de cette victoire. J’ai d’ailleurs préféré me blesser tout seul plutôt que de participer à ce match. J’ai pu me consacrer à mes premières amours, l’apéro avant l’heure sur un banc.

Pensez-vous rejouer avec les baroudeurs prochainement ?

Le 14 juin !

Un retour dans votre club formateur est-il envisageable ?

Si l’aventure des JA se terminait, mon choix est déjà arrêté, un retour aux sources !

Plus globalement comment allez vous ?

Mis à part une entorse au poignet qui s’est vue rejoindre par une au genou, plutôt très bien !

Avez-vous d’autres objectifs sportifs pour 2014 ?

Champion du monde de plouf plouf subaquatique en 2013, déjà champion du fair play 2 années de suite avec les JA, il me reste le plus beau titre à avoir, champion de France avec Rennes en juin et faire une belle perf lors de la coupe d’Europe des club en mai à Rome.

 Une citation ?

« Cours, sinon tourne, t ‘as des remplaçants ! »

Un coup de coeur, un coup de gueule, un coup de boule à donner ?

Coup de cœur à tous ceux qui s’investissent dans les milieux associatifs comme le FAD, pour que chacun y trouve du plaisir. Le coup de boule est destiné aux footeux du FAD, qui lèvent la main sur les touches, qui trichent, qui ne sont pas de bonne foi….. et puis tous ceux qui me dribblent en match, mais la, comme je suis passé, j’arrive pas à leur mettre un coup de boule, trop lent….

Pensez-vous venir à la fête des 20 ans de la Baroude que nous ferons le samedi 14 juin ?

Je ferai le max pour être présent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>