BEN, les révélations !

Baroudeurs - Ben

Benoit de la tribu BONGARD, alias Ben, ancien gardien défenseur milieu et attaquant de la Baroude
Rencontre avec un joueur fougueux et puissant qu’a réussi à pousser son père à la retraite !
23eme joueur le plus capé, avec 91matchs
32eme meilleur buteur (et ouaih quand meme !) avec 8 buts

9 saisons
A démarré en 96/97
Joueur le + assidu en 1999-2000

Dernier match en 2009-2010

bEN BONGARD

Ben , vous avez déjà porté 91 fois le maillot des Baroudeurs. Qu’est-ce que cela vous fait ? Vous flirtez avec le cercle très fermé des baroudeurs centenaires, n’est-ce pas frustrant de ne pas avoir franchi le cap des 100 sélections ?
91 quand même ! C’est le nombre de sélection de Wiltord en équipe de France, donc plutôt pas mal. Mais je crois que je ne me sentais pas capable de gérer le poids du cap des 100, le symbole était trop fort. En revanche, je ne me souviens absolument pas des 8 buts que j’ai marque, à part le premier.

Pensez-vous à un retour parmi les Baroudeurs au prochain mercato ou dans un avenir proche?
Malheureusement, j’ai été transféré au Strollers FC à Londres pour 4 ans, transfert dont je tairai évidement le montant. Bref, je ne préfère pas penser à mon avenir pour le moment et plutôt me concentrer sur ma saison. Mais évidemment, ça reste le club de mon cœur et donc…

Quel souvenir garder vous du maillot à manches longues version 94-95 ?
Ah, la première fois, j’avais 13 ans et il me faisait aussi office de short à l’époque. C’était à Mouaze et je faisais 1m40. Pas beaucoup moins qu’aujourd’hui. Il faisait aussi la moitié de mon poids par temps pluvieux.

Joueur rapide, technique et vigoureux, vous avez un registre qui vous a permis d’évoluer à tous les postes, notamment celui de goal à vos débuts. Quel est vraiment votre poste de prédilection ?
Mon poste préféré est surement ailier. Et puis 1 an et demi en libero avec Marco à mes cotes… Mais je crois qu’avoir repris le flambeau du père dans les buts restera une belle histoire. En deux anecdotes, la dernière fois que j’ai joué le COPAD, j’avais dû revenir exceptionnellement dans les buts et on les avait battus 5-0 ! Et puis aussi, la dernière fois que j’ai joué avec les baroude. Le gardien s’est blesse au bout de 5 minutes et j’ai dû y retourner, après 4 ans sans match. Tout un symbole…

Vous avez connu bon nombre de joueurs durant ces 9 saisons. Quels sont les joueurs avec lesquels vous avez préféré évoluer ? Quels joueurs vous auront marqué dans votre début de carrière ?
Mon pere pour ces coups de gueule sur le terrain :
– « Mael, decroche la charette que t’as au cul ! »
– « Magne, ouvre les yeux bordel »
– « Raoul, attaque ta balle, merde !  »
– « Ah putain » (en feintant d’avoir mal quand il prenait un but pourri)

Et tellement d’autres : jouer avec mon frère pour former la dynastie Bongard sur le terrain. Beru pour ces gestes improbables qui finissent en lucarne et Pipo pour ses buts improbables. Les fin de course de Nounours, les pointus efficaces de Ronnie, et les causeries de Coyote à la mi-temps qui nous re-solidarisaient tous. Et évidemment Marco. Mais, en fait, tout le monde , belle bande de potes !

Comment définiriez-vous votre style footballistique ? Avez-vous une idole ? Quel est votre point fort ? 
La vitesse, et c’est à peu près tout.
Quel est votre défaut majeur ?
Toujours vouloir faire le bon geste quitte à faire de grosses boulettes. Donc je dirais perfectionniste. Et mes jugements sur mes prises de balle aérienne parfois approximatifs, et ayant couté cher.

Pouvez-vous nous parler de vos préparations d’avant match ?
Pas de mystère: Une bonne grosse cuite la veille, au lit à 6 heures du mat’ et café-clope au petit dej’. Toujours meilleur avec la gueule de bois, la douleur se fait ressentir après le match, pas pendant.

Que représente l’équipe des Baroudeurs pour vous ?
C’est avec les Baroudes que j’ai fait mes gammes. Les Baroudes, c’était comme une école de football pour moi. C’est aussi là que, vers l’age de 15 ans, j’ai compris ce que gueule de bois signifiait, en entrant dans le vestiaire, les effluves du Delicatessen notamment. L’école de la vie quoi.
Et puis j’ai gardé le maillot, il a voyage avec moi. Je m’entraine et je dors avec !

D’après vous, si l’alcool n’existait pas, combien de fois les Baroudeurs auraient-ils été champions ?
A voir, vu que ça nous empêchait d’avoir mal. En fait, on aurait peut-être fait pire sans ?

Regardons dans le rétro maintenant. Si vous ne deviez garder que quelques moments forts de toute votre carrière chez les Baroudeurs, ce seraient lesquels? Un but ? Un match ? Une équipe redoutée ? Une beuverie ?
LE COPAD (Pacé) évidemment. On arrivait jamais à les taper, ça en devenait décourageant. Sinon, la première fois que j’ai porté le maillot, au tournoi de Mouaze, a 13 ans. Parce que certains avaient grille que Teber jouait dans les 2 équipes.

Le niveau était assez relevé. Comment faisiez-vous pour garder ce statut de titulaire indiscutable ?
Sachant que la règle était les premiers au rendez-vous débutent le match, j’arrivais à l’heure, simplement. Infaillible.

Plus globalement comment allez-vous ? Avez-vous des objectifs sportifs pour 2014 ? Qu’avez-vous fait comme exploits sportifs depuis votre départ de la Baroude ? Quel club anglais vous a recruté ?
J’ai la pêche. Mon nouveau club des Strollers est assez cosmopolite (Espagnols, Anglais, Irlandais, et pas mal d’Ecossais…), comme la ville. La saison 2013 a été difficile, on a raté la montée de peu, rageant. Mais en passe d’être promu en Premier League cette saison, il reste 4 matchs. Je joue en défense centrale, ma vitesse me permet d’écœurer les attaquants adverses et mes montées à la Beckenbauer font souvent mouche.

Une citation ? Un coup de coeur, un coup de gueule, un coup de boule à donner ?
« Fiston, pas besoin d’être grand pour jouer dans les buts »

Pensez-vous venir à la fête des 20 ans de la Baroude que nous ferons le samedi 14 juin ? Rechausserez-vous vos crampons à l’occasion ?
Malheureusement non, je rentre en BZH deux semaines plus tôt et ça sera donc difficilement jouable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>